forum test Lys

....
 

Ven 3 Fév - 18:26
Admin
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 01/03/2013
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-test.forumactif.org

Contexte

Plonge avec nous dans cet univers

mon avataril s'en passe des choses ici!

Une silhouette se glisse agilement entre les murs de pierre froide de la battisse. Svelte et élancée, elle laisse deviner une personne à la taille plus que raisonnable et aux proportions s'y alliant à merveille, quoi que peut être un peu frêles? Impossible de le dire avec un aperçu si peu fiable. Celle ci arpente les couloirs d'un pas souple et détermine ayant pour objectif certains d'atteindre la destination désirée. A coté d'elle on distingue son ombre, projetée de façon plus ou moins fidèle sur le sol par les lumières extérieures, qui la suit pas à pas le long de son trajet.

Dehors le soleil commence lentement à décliner, tintant l'espace environnant d'une myriade de nuances ocres, orangées et rouges. Ces couleurs éphémères barioles le ciel autant qu'elles frappent les plantes ou se reflètent contre les vitres des bâtiments, donnant un aspect magique à cet instant, presque irréel même.

Malgré le cadre enchanteur, rien ne semble attirer l'attention de la silhouette qui se contente de poursuivre son chemin d'un pas ferme. Aucun doute sur le fait qu'il connait la route à suivre pour atteindre sa destination, car pas une seule hésitation ne vient perturber son rythme. D'un geste souple il se tourne pour prendre le couloir qui se trouve à sa droite et arpente un nouveau corridor. Similaire à l'autre, les murs entièrement faits de pierre à l'apparence assez ancienne, criblé lourdes entrées en bois et éclairé par des chandeliers qui semblent relativement vieux si l'on n'y porte pas attention. La seule différence entre ce passage et celui précédemment emprunté est l'imposante porte en chêne ornée de gravures et arabesques dont la possible signification n'est pas connue. C'est vers celle ci que la personne se dirige.

Une fois face à l'ouverture, une de ses mains vient se poser sur la poignée de celle ci afin d'y exercer une pression qui force le panneau à se pousser pour laisser un passage. L'individu s'y glisse puis referme derrière lui. La pièce nouvellement atteinte est dans un style assez ancien, avec des murs similaires au reste de la battisse ornée de grandes draperies aux divers origines et représentations allant de langues anciennes à de mystérieuses arabesques en passant par des scènes historiques. Deux tables sont disposées au centre de la pièce, relativement séparée l'une de l'autre pour occuper l'espace. Elles sont couvertes de documents et d'objets divers aux origines inconnues et aux formes étranges. Quelques meubles anciens sont également présent, possèdent le même type de contenu, mais plus difficilement accessible. Une immense bibliothèque orne la totalité du mur situé en face de l'entrée, remplie de livres au trois quarts.

Juste au dessus de ce meuble se trouve une grande mezzanine en bois, qui semble bien plus récente que le reste de la pièce. Celle ci se trouve à mis hauteur entre le sol et le plafond et possède une largeur égale à la pièce. Elle s'étend jusqu'au milieu de l'espace et est accessible grâce à un escalier plaqué contre le côté gauche de la salle.

Allumant la pièce à l'aide d'un interrupteur, savamment dissimuler pour faire croire au maximum que les lustres de la salle sont d'origine et non pas électrique, la personne s'avance d'un pas dans la pièce, s'exposant à une lumière plus présente que précédemment.

La mystérieuse silhouette arpentant les couloirs laisse place à un homme grand et fin, peut être même un peu trop. Les trais de son visage sont tirés et profondément marqués, démontrant un certain vécu de sa part. Ajoutée à cela une chevelure grise tirant petit à petit sur le blanc, il devient vite certain que cette personne ne peut avoir moins de soixante-dix ans. Une coupe courte orne son crane pour le moment exempt de trace d'une calvitie qui ne saurait tarder à apparaître. Elle est accompagné d'une barbe plutôt fournie, sans être réellement longue, quelques centimètre tout au plus. Ceux ci entourent un visage ovale aux trais un peu brut où l'on peut trouver deux orbes vert sapin agrémenter de brun pétillant de malice, un nez droit, un peu long et de fine lèvre pale qui recouvre une parfaite dentition. Sa peau est blanche et possède un aspect fragile et tanné due au ravage du temps. Malgré son aspect frêle, on peut distinguer un maintien des plus correct et une vigueur remarquable, prouvant une indépendance forte faisant fit du temps passé.

L'homme s'avance dans la salle, se dirigeant sans hésitation et d'un pas toujours aussi souple et déterminé vers les marches qui le mènent à l'espace supérieur. Celui ci est d'ailleurs bien différent du reste de la pièce. Bien plus moderne, avec des meubles en bois et en acier positionnés de part et d'autre d'un grand bureau au centre donnant sur l'ensemble de la pièce. Autour de celui ci son disposés trois fauteuils, un du côté de l'utilisateur et deux de l'autre, afin certainement de favoriser la communication. Quelques portraits et tableaux sont accrochés aux murs et l'on trouve ça et là quelques babioles étranges. Si l'on y fait attention on peut également apercevoir une porte dans un coin de la zone.

L'homme se dirige vers la table et s'y installe confortablement. Démontrant dans son attitude l’exécution de gestes habituels et fréquents. Son regard se pose sur deux piles de documents face à lui et un soupire passe ses lèvres alors qu'il prend la première d'entre elle. Sur le dessus un petit post-it rose indique le thème de la pile "Élèves ayant passés leurs examens cette année" La personne retire le papier puis prend le premier dossier afin de l'examiner plus attentivement. Des notes appréciables, des avis et remarques favorables, un jeune sans problème particulier qui d'après l'une des mentions en bas de la page d'une des feuilles a obtenu son diplôme sans grandes difficultés. Pourtant, sur la dernière page de la liasse, un certain nombre de notifications d'apparence plutôt négatives sont inscrites, celle ci ne semble pourtant pas en lien avec le dossier scolaire de l'élève.

Soupirant une nouvelle fois, l'homme sort un stylo de l'un des tiroirs du bureau afin de noter un avis final favorable sur le document, puis il retire la dernière feuille qu'il met à part après y avoir inscrit l'annotation "aucune prise de conscience". Les deux parties sont séparées, l'une allant dans un carton destiné au rectorat, selon l'inscription, et l'autre se trouvant classé dans une pochette avec d'autres document sur le jeune et rangé avec d'autres dans l'un des placards.

Ce travail de tris continue un long moment, faisant passer l'intégralité de la pile, qui se fait valider et classer selon la réussite ou non aux examens, qui permet de savoir quels jeunes serons encore présents l'an suivant. La dernière feuille et également systématiquement mise à part, portant une note diverse en fonctions des résultats obtenus, allant de "aucune prise de conscience" à "éveil primaire à ses capacités, sans suite".

Une fois l’intégralité des documents concernant ce thème complétés et organisés, le vieil homme s'accorde une pause en se penchant en arrière sur son siège et en étirant ses muscles endoloris.

- Encore une année qui s'en va s'en qu'aucun progrès notable n'ai pus être effectué, pas même un cas à part cette fois ...

Son regard, où l'on perçoit une certaine lassitude, se pose sur le reste de la pièce en contre bas et observe la salle et les divers objets qui la compose. Puis il se concentre et porte son attention sur la seconde pile, qui semble l’intéresser plus grandement. Il prend le premier dossier, sur lequel un autre post-it est présent avec annoté "enfants présentant un des signes aptes pour une première année". L'homme hoche pensivement la tête et ouvre le premier dossier sur lequel il est noté diverses informations concernant un enfant. On y retrouve notamment son pays d'origine, sa langue natale, sa situation familiale, ces capacités scolaires, ses objectifs, ses centres d’intérêts, ainsi que bien d'autres choses. Sur le bas de la feuille est présente une inscription étrange "Présente des signes de facultés à part" écrit de la main de l'homme au vue de la calligraphie semblable. Aucune demande d’inscription n'accompagne les dossiers, il est donc clair que la sélection a été faite par l'établissement, qui compte proposer une place aux enfants que la direction a jugé apte à suivre l'enseignement donné.

Quelques annotations sont rajoutées sur les documents, puis une lettre de proposition d'admission est écrite pour chaque cas, accompagnée de rapide explications sur l'établissement et la proposition faite pour l'éducation de l'enfant. Bien plus lentement que la pile précédente, les documents sont petit à petit traités et déposés sur le bord de la table. Juste à côté une pile de lettres mises sous enveloppe prend également place.

Il se fait tard lorsque plus un seul document n'est à remplir et que le dernier trouve enfin sa place avec les autres dossiers terminés. La personne se lève et prend les dossiers pour les ranger dans un placards proche du bureau. Il observe les feuilles avec un espoir fou mêlé à une pointe d'inquiétude.

- Espérons que les élèves présent cette année aurons plus de curiosité et d'ouverture d'esprit que les années précédente ... Sinon, à ce rythme, il va nous falloir encore du temps pour que ces facultés refassent surface réellement.

L'homme laisse courir l'un de ses doigts calleux sur les feuilles avant de s'en détourner et de prendre le chemin de la sortie de la pièce sans porter plus d'attention à son environnement. Pas même au journal poser sur le rebord du bureau et sur lequel on peut lire le nom de l'article principal et un début de son contenu :
"Nouvelle année scolaire. Nouveau élèves. Zoom sur la mystérieuse et talentueuse école de ... !

Célèbre autant pour ses résultats incroyables que les nombreux mystères qui l'entoure, il va sans dire que chacun est impatient de savoir ce que l'établissement nous réservent encore comme surprises cette année! Qui seront donc les heureux chanceux à être sélectionnés pour intégrer l'école? Car tout le monde sait qu'ici ce n'est pas l'enfant qui choisi l'école mais l'école qui choisi l'enfant! Cette école Française réservent sans aucun doute encore bien des surprises!

Pour commencer, revenons sur les origines de l'école et  du vieux château qui l’habite, connu pour avoir été le théâtre de nombreuses histoires et légendes plus ou moins récentes qui ajoute aux mystères qui planent sur les lieux..."
On entend la lourde porte qui se referme sur la pièce et ces mystères, ainsi que les pas fluides de l'homme qui s'éloignent peu à peu de celle ci.

©linus pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum test Lys :: Votre 1ère catégorie :: Forum (nom inconnu a bataillon)-